Informations pour les entrepreneurs touchés par la COVID-19
30 octobre 2020
Entrepreneuriat

En avant le développement – Fleury Michon : diversifier ses marchés en temps de pandémie

Par le biais d’une série d’articles DEV présente des entrepreneur(e)s de Vaudreuil-Soulanges qui ont su mettre de l’avant le développement de leur entreprise et de la région malgré la pandémie. 

 

Comme entreprise, lorsque l’on fait face à l’adversité, on met tout en œuvre afin de ressortir gagnant d’une situation qui pourrait mettre en péril celle-ci et nos employés. C’est ce que Fleury Michon, une compagnie bien implantée dans la région de Vaudreuil-Soulanges, a fait de 2020 : une opportunité pour diversifier ses marchés.

C’est depuis 1990, à Rigaud, et sous le nom de Delta Dailyfood Canada (Fleury Michon en fera l’acquisition en 2006 et Delta changera officiellement de nom pour Fleury Michon Amérique, en 2018), que la majeure partie des opérations de l’entreprise est concentrée sur le secteur de l’industrie aérienne : elle est le leader nord-américain de services alimentaires destinés au « catering » aérien.

Vous aurez compris qu’avec la situation actuelle, l’entreprise a fait face à de nombreux défis afin de maintenir ses opérations.

À prime abord, l’usine a été adaptée afin de respecter les consignes émises par Santé Canada et pour que les employés se sentent à l’aise dans leur milieu de travail. Comme la plupart des entreprises, lorsque c’est possible, le télétravail est priorisé.

« Nous avons vu à quel point nos employés sont résilients et engagés envers la compagnie. Nous devons maintenant avoir une mentalité de petite entreprise où tous les employés s’entraident même avec des tâches qui ne font pas partie de leur quotidien. » nous dit M. John Allard, président et directeur général chez Fleury Michon.

Puisque le secteur aérien a pris un dur coup depuis le début de la pandémie, l’entreprise se devait de diversifier ses marchés afin de maintenir ses activités.

Des solutions durables

Même s’ils espèrent que le catering aérien reprendra en 2021, M. Allard souligne que Fleury Michon s’est tournée vers des solutions qui iront au-delà de la Covid-19 pour préserver l’entreprise, et ce, même si de futures pandémies reviennent perturber notre quotidien ou si des événements affectant le milieu de l’aviation surviennent.

Concrètement, depuis le début octobre, Fleury Michon a lancé sa boutique en ligne. On y retrouve des repas cuisinés, frais et savoureux, prêts-à-manger. Ce sont 37 choix de repas, donc leurs six classiques, en portions individuelles ou certains en format familial offert en livraison partout au Québec et en Ontario.

Ils ont également exploité le commerce de détail en lançant récemment des recettes vedettes chez Super C, sous la marque Buon Appetito, que l’on retrouve dans la section des repas surgelés, et cherchent aussi à développer le service alimentaire (secteur qu’ils ont déjà présenté dans les établissements de santé et de soins de longue durée) puisque plusieurs discussions sont en cours avec divers clients potentiels.

Finalement, l’usine veut miser sur son infrastructure et sa capacité d’accueil pour attirer des clients industriels, tels que des transformateurs alimentaires qui manqueraient d’espace pour leurs activités.

Même s’ils ont dû prendre la décision difficile de mettre à pied un grand nombre d’employés, comme beaucoup d’entreprises, Fleury Michon compte tout de même 200 employés actifs, dont plusieurs résident dans la région de Vaudreuil-Soulanges, leur permettant ainsi de travailler près de leur domicile, dans un milieu calme et près de la nature.

La mission de Fleury Michon demeure la même : en tant que partenaire de « Manger mieux », ils continuent d’offrir et de développer des plats cuisinés et équilibrés, sans agents de conservation, de MSG, d’arôme ou colorant artificiels, tout en s’inspirant des tendances et des saveurs régionales.

Bravo à Fleury Michon d’avoir su trouver une solution permanente à un problème qui espérons-le, sera temporaire.

Infolettre