Informations pour les entrepreneurs touchés par la COVID-19
5 mai 2021
Entrepreneuriat

En avant le développement : Les Viandes Première innove et agrandit ses installations!

Depuis 2004, Les Viandes Première est établie à Vaudreuil-Dorion et offre la distribution de viandes de qualité : du porc, du bœuf, du poulet ainsi que de l’agneau. Sa clientèle est variée : les industries de la restauration, du détail, des soins de la santé et des substituts de repas.

Les Viandes Première possède les certifications gouvernementales : HACCP (Analyse des risques et maîtrise des points critiques), GFSI (Global Food Safety Initiative) et SQF (Safe Quality Food) pour un contrôle de la qualité et une salubrité des aliments continus.

La mission de l’équipe? Être un leader dans l’industrie alimentaire en offrant des aliments de qualité, de façon durable et écoresponsable. Les Viandes Première promet à ses clients d’offrir seulement que l’excellence pour tous ses produits!

La priorité est au bien-être des employés!

Les avantages de travailler pour Les Viandes Première sont nombreux. En voie d’obtenir la certification « Entreprise en santé », la compagnie offre à ses employés le service de clinique virtuelle sans frais, en plus de plusieurs programmes de loyauté, des bonus et des REÉR (chaque dollar investi par l’employé est également investi par l’entreprise).

C’est également un environnement de travail inclusif. L’entreprise a réussi à embaucher, grâce à Développement Vaudreuil-Soulanges (DEV), un employé avec un handicap recommandé par le département des services sociaux du CLSC de la région (CISSS de la Montérégie-Ouest).

L’entreprise mise beaucoup sur l’embauche de gens de la région, tout en offrant des chances égales d’opportunité d’emploi pour tous, incluant les gens pour qui il est plus difficile d’accéder au marché du travail. Les Viandes Première est d’ailleurs en attente pour engager d’autres employés recommandés par le département du CLSC.

DEV a épaulé Les Viandes Première dans ses démarches d’agrandissement!

Pour ce projet d’agrandissement l’entreprise, DEV s’est chargé de référencer des partenaires de confiance, de soutenir les démarches d’investissement et d’embauche de ressources humaines.

Dans le but d’innover, et d’être des pionniers de leur industrie, Roni Dabora a décidé d’emboîter le pas et d’agrandir les installations, et ce, dans le but d’être une entreprise écoresponsable. « On veut être proactif pour l’environnement et la société qui nous entoure » affirme Roni.

Les Viandes Première est maintenant reconnue comme étant une entreprise carboneutre. En effet, après avoir calculé l’impact de sa production sur l’environnement, elle a investi dans une entreprise québécoise en achetant des crédits pour repayer sa dette environnementale. Ainsi, la production de l’entreprise n’a pas d’effets négatifs sur l’environnement.

En agrandissant ses installations, elle a comme objectif d’être certifiée LEED en installant des panneaux solaires et des recharges pour véhicules électriques, en changeant le système de réfrigération du fréon vers le CO2 et en récupérant, entre autres, l’eau de pluie pour les eaux grises.

Les Viandes Première ajoutera 50 000 pieds carrés à son installation déjà existante de 35 000 pieds carrés. Avec ces changements viendra aussi un virage technologique avec l’automatisation de certaines tâches afin que les employés aient moins de travaux manuels à effectuer. Ce qui permettra également d’ajouter un service pour faciliter la vie de certains clients : la viande cuite!

D’autres bonnes nouvelles s’ajoutent pour l’entreprise : le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) lui a octroyé une bourse pour installer une machine plus efficace dans l’usine. Les Viandes Première attend également la réponse d’une autre bourse permettant d’acquérir une machine pour les clients qui doivent apposer leurs étiquettes directement sur l’emballage.

Un bel avenir s’annonce pour Les Viandes Première

Avec le projet d’agrandissement et tous les changements positifs apportés par l’entreprise, aucun doute qu’un bel avenir plane à l’horizon. Le plus grand défi en ce moment demeure le manque de main d’œuvre pour combler les besoins.

Dabora y voit une solution efficace (et écologique). « La venue du REM dans les prochaines années aidera assurément à un plus grand bassin d’employés. » La bonification des options et disponibilités en termes de transport collectif est certainement un atout pour le recrutement ET l’environnement!

Si vous voulez en savoir plus sur l’entreprise ou bien faire partie de l’équipe, visitez son site Web : premiermeat.com

Infolettre